background-image
N'isolons pas la Suisse!
Created with Sketch.
NON

le 25 novembre 2018

à l'initiative contre le droit international

Le 25 novembre 2018, l'initiative "pour l’autodétermination" de l'UDC sera soumise au vote. La Suisse doit prendre une décision : Une autre proposition de blocage qui mettra la Suisse hors-jeu ou poursuivre sur la voie de la réussite!

Plus de 7100 personnes défendent déjà une Suisse ouverte et connectée à l’international.

Le nombre de personnes qui nous soutiennent augmente de jour en jour. A votre tour ! Rejoignez-nous et dîtes non à l’initiative contre le droit international.

Nos Arguments
Created with Sketch.
Menace 600 accords économiques
Avec une économie ouverte et interconnectée à l’échelle internationale, la Suisse bénéficie largement du droit international. Les accords internationaux lui permettent de défendre activement ses intérêts à l’échelle mondiale et d’obtenir des partenaires qu’ils respectent leurs engagements. Plus de 600 accords économiques sont en vigueur entre la Suisse et des partenaires étrangers. Ils permettent d’accéder à des marchés internationaux, de protéger la  propriété intellectuelle ou de régler les litiges économiques.
Created with Sketch.
La voie bilatérale remise en question
L’initiative contre le droit international exige que tous les traités internationaux soient adaptés ou, « au besoin », dénoncés, en cas de conflit, même minime, avec une disposition constitutionnelle. Cette réserve permanente menace directement la voie bilatérale (conflit entre la Constitution fédérale et l’accord sur la libre circulation des personnes ou avec l'accord sur les transports terrestres).
Created with Sketch.
La Suisse isolée sur la scène internationale
L'initiative ne garantit le respect de traités internationaux que sous réserve. Elle sape ainsi l'équilibre entre les droits et les obligations. Cela affaiblit la position de la Suisse en tant que partenaire fiable et l’isole à l’échelle internationale. L’image de laplace économique suisse en suffrirait et il deviendrait bien plus difficile de négocier des accords de libre-échange.
Nos Arguments
Created with Sketch.
Menace 600 accords économiques
Avec une économie ouverte et interconnectée à l’échelle internationale, la Suisse bénéficie largement du droit international. Les accords internationaux lui permettent de défendre activement ses intérêts à l’échelle mondiale et d’obtenir des partenaires qu’ils respectent leurs engagements. Plus de 600 accords économiques sont en vigueur entre la Suisse et des partenaires étrangers. Ils permettent d’accéder à des marchés internationaux, de protéger la  propriété intellectuelle ou de régler les litiges économiques.
Created with Sketch.
La voie bilatérale remise en question
L’initiative contre le droit international exige que tous les traités internationaux soient adaptés ou, « au besoin », dénoncés, en cas de conflit, même minime, avec une disposition constitutionnelle. Cette réserve permanente menace directement la voie bilatérale (conflit entre la Constitution fédérale et l’accord sur la libre circulation des personnes ou avec l'accord sur les transports terrestres).
Created with Sketch.
La Suisse isolée sur la scène internationale
L'initiative ne garantit le respect de traités internationaux que sous réserve. Elle sape ainsi l'équilibre entre les droits et les obligations. Cela affaiblit la position de la Suisse en tant que partenaire fiable et l’isole à l’échelle internationale. L’image de laplace économique suisse en suffrirait et il deviendrait bien plus difficile de négocier des accords de libre-échange.